Comment soigner la dermite estivale du cheval ?

alimentation pour chien
Quel type d’alimentation pour chien choisir ?
janvier 15, 2021

Comment soigner la dermite estivale du cheval ?

dermite estivale du cheval

dermite estivale du cheval

La DERE ou Dermite Estivale Récidivante des Equidés est une maladie saisonnière qui se manifeste entre le mois d’avril et octobre. Il s’agit d’une réaction allergique, provoquant des démangeaisons intenses et des lésions cutanées. Cette pathologie nécessite un traitement adéquat pour soulager l’animal.

Quelles sont les causes de la dermite estivale ?

Avant de définir le traitement de la dermite estivale du cheval, il est important de connaître la cause de cette maladie. La DERE se développe après une piqûre d’insecte comme les moucherons, les tiques, le taon ou les mouches. L’insecte pique le cheval et absorbe son sang pour se nourrir. La réaction du cheval à la piqûre de l’insecte va produire la pathologie de dermite. La maladie n’est pas contagieuse, mais peut être héréditaire. Les chevaux les plus touchés par cette maladie sont ceux âgés de 2 à 4 ans. En fonction de la région, les animaux sont plus ou moins exposés aux risques. Les chevaux qui vivent dans les régions humides où les insectes sont abondants sont les plus concernés. Pendant l’été, les attaques de ces insectes sont encore plus fréquentes en raison de leur invasion importante. Tous les équidés peuvent avoir cette maladie. Toutefois, certains sont prédisposés, comme :

  • Les poneys Shetlands ;
  • Les Islandais ;
  • Les Welshs,
  • Les Pur-Sang Arabes.

Les symptômes de la dermite estivale

Les symptômes cutanés s’observent généralement pendant la période la plus critique, entre mars et octobre. Ce sont des réactions de la peau suite aux piqûres. Les lésions cutanées peuvent être sévères et se présenter sous différents aspects. Il est possible de voir des zones avec des poils arrachés, des croûtes ou encore des lésions sanguinolentes. En outre, des boutons rouges peuvent aussi apparaître autour de la partie piquée. Le plus souvent, les symptômes sont visibles au niveau de la base de la queue et de l’encolure. Ils apparaissent également sur la tête, les oreilles, la crinière et l’abdomen. Ces signes peuvent apparaître au printemps et s’intensifient durant l’été. Ils s’atténuent à l’arrivée de l’automne pour recommencer au prochain printemps. À cause des démangeaisons, le cheval va se gratter, se mordre, se rouler et peut avoir un comportement nerveux.

Quelques solutions pour traiter la dermite estivale du cheval

Il n’existe pas de traitement spécifique ni de solution miracle pour soigner la DERE. Le propriétaire peut toutefois procéder à un traitement curatif pour soulager l’animal. Il importe d’intervenir en urgence dès l’apparition des premiers symptômes pour ne pas aggraver la situation. Pour réduire les risques d’infection et calmer les démangeaisons, il est possible d’utiliser un shampoing antiseptique. Ce produit permet d’ailleurs de restaurer le tissu cutané. Il faut aussi désinfecter préalablement les lésions pour éviter les cas extrêmes. Les produits spécialisés dans le traitement de démangeaisons sont vivement conseillés. S’il y a des plaies, il faut y appliquer des crèmes grasses afin d’accélérer la cicatrisation et protéger l’animal des nouvelles piqûres. En stade aigu, il faut contacter un vétérinaire qui pourra établir un traitement plus adapté.